Enter your keyword

LA RECONSTRUCTION MAMMAIRE PAR PROTHÈSE

Dans un certain nombre de cas, il est possible de proposer une reconstruction mammaire par prothèse. Cette option chirurgicale impose que la peau ne soit pas altérée par les traitements. Encore une fois, l’évaluation de la souplesse et de l’élasticité de la peau se fera en consultation par le chirurgien.

L'intervention

Le chirurgien réalise les dessins préopératoires le matin de l’intervention. L’intervention se déroule sous anesthésie générale. La durée du geste est de 1H30 en moyenne. La durée d’hospitalisation varie de 2 à 3 jours. La plupart du temps, le chirurgien laissera en place un « redon » qui sera retiré le jour de la sortie. L’incision se situe dans la cicatrice précédente d’ablation du sein. Il n’y a donc pas de cicatrice supplémentaire.

1/ La mise en place de la prothèse d'expansion

Cette première étape a pour but d’obtenir un assouplissement de la peau et du muscle. Le principe est de positionner une prothèse « temporaire » derrière le muscle pectoral.
Cette prothèse est initialement « plate ». Elle se positionne donc facilement. Elle contient une valve qui servira à l’expansion. Elle est réalisée sous anesthésie générale, dure en moyenne 45 minutes et nécessite 2 à 3 jours d’hospitalisation.
Le chirurgien place un redon qui sera retiré le jour de la sortie. L’arrêt de travail est en moyenne de 3 semaines.

Nous débutons rapidement les séances de mobilisation de la prothèse par un kinésithérapeute spécialisé 4 à 6 semaines après le geste afin d’optimiser l’assouplissement de la peau.

La complication la plus sévère, heureusement rare, est l’infection voir l’abcès. Cette situation impose le retrait de la prothèse

2/ La phase d'expansion

Elle se déroule en consultation. Elle débute en moyenne 1 mois après la mise en place de la prothèse. L’injection se fait dans une valve située dans la prothèse et repérée sur la peau par un aimant.
Chaque séance permet d’injecter en moyenne 60cc de sérum physiologique. Le délai entre chaque séance d’injection est de 4 semaines en moyenne.
Cette expansion se poursuit jusqu’à obtenir le volume désiré.

La complication la plus sévère, heureusement rare, est l’infection voir l’abcès. Cette situation impose le retrait de la prothèse

Les suites opératoires
  • Les douleurs sont à types de « tiraillement », sensation de pesanteur ou sensation de picotement.
  • Un traitement antalgique est prescrit systématiquement. Il permet de soulager les douleurs.
  • Les ecchymoses, habituelles, disparaissent en deux à trois semaines. Les troubles de la sensibilité cutanée régressent en quelques semaines.
  • Les soins pansements sont réalisés par une infirmière diplômée d’état à domicile tous les jours.
  • Le temps de repos est en moyenne d’une semaine à 15 jours.
  • Le port de soutien gorge de contention est obligatoire pendant 6 à 8 semaines. Il sera prescrit par le chirurgien.
  • Une consultation post opératoire est systématique à 1 semaine.
  • La cicatrice est vérifiée ainsi que la qualité du résultat esthétique.
  • Les complications peuvent être immédiates (infection, abcès péri prothétique) ou tardives (dégradation du résultat esthétique par l’apparition d’une coque péri prothétique).
  • L’équipe chirurgicale reste disponible en cas d’évolution atypique.
Avant / Après